lundi 25 avril 2016

Celle qui déménageait...

Celle qui déménageait...


démanagement, cartons, chat blanc


J'ai habité près de 20 ans la même rue. 

Non pas la même maison  parce qu'à mi parcours à peu près nous sommes passés du 59 au 71 ...
 6 maisons plus loin, on ne peut appeler ça un changement majeur...

Mars 2006,

 mon prince charmant s'est pointé et m'a enlevé à quelques km de là, 1er appart, naissance de notre princesse, l'indépendance toussa.

Décembre 2006,

On trouve une belle et grande maison , on y fait donc une halte ... 
ben oui , au bout de 3 mois la propriétaire décide de la vendre ...

Mars 2007,

Nous voilà donc de retour aux sources, la ville où j'ai grandit, au bout de Ma rue.
Deuz se pointe, on y vit bien mais une opportunité de travail se montre...en bretagne... 
On saisit cette opportunité, nous voilà donc sur les routes, dans cette maison aseptisée.

Rien ne va, retour à la case départ.

Mai 2007,

Nous re revoilà "chez nous", dans "notre" ville, appart pas grand mais sympa et lumineux.
1ère année d'école pour la princesse ! 
Num3 s'invite, et voilà qu'on a une superbe opportunité : maison, 4 chambres, campagne mais pas perdu...on saute sur l'occasion !

Octobre 2009,

Nous voilà en maison, on a songé plus d'un fois finir notre vie la bas !
Num 3 et 4 y fait même leurs entrées !
Investie socialement tout s'écroule le jour où on découvre l'horreur ... harcèlement scolaire... je ne te parle pas de petites chamailleries mais de bien plus.
Et là branle bas de combat, pour Elle comme pour MOI c'est soit on part soit la dépression.
J'étais en formation pour un poste mairie.
Que diable ma fille vaut bien plus que 1000 postes !

Juillet 2013,

On accepte la 1ere proposition pour sortir de l'enfer (non je n'exagère pas!)
Nous re re revoilà Chez nous.
En appart en plein centre ville, après 5 ans en maison de campagne ... je ne te fais pas de dessin.
Mais on s'accomode de tout !
Seulement voilà, LA maison de nos rêves nous est proposée.
Devines quoi ? On fonce ! On n'aurait pas pu prévoir ...

Octobre 2013,

Prévoir que ce plain pied, de nouveau en campagne mais proche de tout, 4 chambres, 1500 m² de terrain, séjour de 45 m², des arbres fruitiers, un cheval pour voisin, un coq qui nous rend visite tous les matins serait en FAIT notre CALVAIRE pour l'hiver qu'on y passerait.
Un par un nous tombons malades, j'en suis à être sous morphine pour ne pas m'éclater la tête contre les murs et tenter de ne plus être 20h/24 la tête au dessus des wc...
La faute à qui ? Une chaudière au fioul et à ses émanations... On aurait du vivre sans chauffage... Oui mais non !
Cette maison que l'on comptait acheter devient notre plus gros calvaire...
On fait tout pour la quitter.

Février 2014,

Un coup de pouce plus tard, devines où nous sommes de retour ?
Chez nous , oui ! 
On est content, une maison toujours, un petit bout de terrain en plein centre et 5 chambres. 
Que demander mieux ?
Seulement, même toi tu commences à nous connaître , une proposition de boulot plus tard nous emmènera vers d'autres horizons ...

Juillet 2014,

 nous voilà au fin fond des combrailles en Auvergne.
Ce petit bout de France peuplé de (cons) sympathiques gaulois bien ancrés dans leur terroir .
Mais qu'importe on est ensemble !
Bon trop isolés certes donc on cherche ailleurs,

Octobre 2014,

 de retour en ville moins ancrés dans le terroir on est installé, certes de nouveau en appart mais on y est bien.
"Une résidence calme et paisible"... mon cul !

Voilà qu'on découvre l'envers du décors mais on n'est pas drôle on se dit que ça se calmera avec les beaux jours, on patiente ...

Erreur ! C'est piiiiiire !

Et voilà que num 5 et ses problèmes de santé se pointent...
Mes voisins, addict au joint s'en donnent à coeur joie. Les crises d'asthme aussi -_-
Les nuit hachées, non pas par le bébé mais par ces cinglés du RDC (on est au 4e) qui nous font vivre un calvaire.
Pourtant , parallèlement l'école est super, les enfants bien intégrés, une ville où il y a quasi tout !
17 mois avant de ne plus supporter les odeurs, les cris, les nuits hachées, la musique , le manque de respect, les bagarres, les incivilités ...

Bref OUI on re déménage, oui encore un appart. 

Non mes enfants ne sont pas malheureux ni tristes.

Le plus important, pour eux comme pour nous, est d'être ensemble...
Alors, un grand ou un petit chez nous finalement...

Si ça t'interpelle tant que ça, chausses mes pompes et vis ma vie plutôt que de baver sur mon dos !

Je suis majeure, vaccinée ( trop même) et presque tatouée alors je fais ce que je veux !

Ah, j'oubliais :


je t'emmerde !





13 commentaires:

  1. Haha, un article qui démange ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors ça j'adore, surtout la fin, et je suis de tout coeur avec toi ma puce, et donc je les emmerde aussi....

      Supprimer
  2. oH LALA Que de peripéties mais vous faites le mieux pour vos enfants . Bon déménagement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça. Je n'ai jamais vu quelqu'un déménager volontairement pour moins bien.. merci bcp :)

      Supprimer
  3. Août 2005 : en couple
    Octobre 2006 : premier appart
    Février/Mars 2010 : 2nd appart pour une formation pour LeMale
    Juin 2011 : on se tire loiiiiiiin de ma famille pour le taf de monsieur (encore une formation mais d'un bep/cap il rentre direct en BTS en alternance)
    mars 2014 : on déménage dans la ville pour plus grand et mieux isolé
    février 2015 : après plus de 6 mois ou monsieur se tape 1h30 matin et autant le soir pour aller bosser on déménage pour se rapprocher de son boulot
    octobre 2015 : on déménage dans la région car ras le cul de devoir avoir la lumière allumée même à 16h en plein mois d'août, de toujours pas avoir internet, et de chauffer l'espèce de garage qui est sous notre logement.
    Je sais pas quand sera le prochain, j'espère rapidement car ça voudrait dire qu'on s'est décidé à investir.

    ON LES EMMERDES !!!

    RépondreSupprimer
  4. De ma naissance à mes 2 ans nous avons pas mal déménagé (jusqu'à vivre en coloc à 4 couples de parents sur l'île st louis) et surtout ma mère ne payant pas l'avion nous etions constamment en vadrouille. A 2 ans il a fallut se poser ma mère a choisi toulouse pour se rapprocher de la famille. Nous avons d'abord vecu en foyer maternel (au cun souvenirs) puis chez mon arrière grand mère vu que vivre séparé de mon père etait devenu trop pénible (toujours aucun souvenir) puis enfin un appartement à nous où mon père est malheureusement décédé (heureusement aucun souvenirs) redemenagemeent (tout ça avant mes 3 ans) cet appartement j'y ai vecu jusqu'à 11 ans et ce fut un enfer permanent. Jai vecu 6 mois chez ma meilleure amie mais retour chez ma mère sous sa pression. 1 an plus tard départ en foyer pour 2,5 ans (de la 5eme à la 3 eme) retour chez ma mère de juin a octobre où je part en famille d'accueil pour 2,5 ans . En terminale premier appart pour 1 an(en coloc normalement mais elle est partie au bout de 3 mois et jai gardé le super t3 seule). 1 an en studette à la fac que jai détesté jai même passé 1 mois à lhosto pour grave depression. Retour à la case départ chez ma mère en juillet 2001. Emménagement avec le soit disant amour de ma vie en avril 2002. Séparation en debut 2003, apres un court sejour chez ma grand mère je decouvre que je suis enceinte et decide d'essayer de recoller les morceaux et repart vivre chez ma mère en attendant. A 6 mois de grossesse rupture officielle. Je reste chez ma mère jusquaux 10 mois de mon grand où je deperie et suis à 2 mois du meurtre. Retour chez les parents de ma meilleure amie d'enfance pour 1 mois pendant lequel ma mère me harcelera car elle la déteste alors que j'y suis super chouillee ainsi que mon fils. Du coup squatage chez une amie de ma mère ou ke me retrouve dans de tres mauvaises conditions pour mo fils et moi mais cest dans l'attente dune place en foyer maternel. Le jour où je devais y entrer on me propose un t3 en hlm .jattends donc qu'il soit dispo et y emménage en aout 2004 (mon grand navais pas 1 an) nous y avons passé de super années a 2. Mars 2011 je me marie et pour des questions pratiques nosu emmenageons chez mon homme dans son miuscule t2. Juin 2011 nous trouvons un super t3 dans une résidence au top et proche du boulot de mon homme. 2 petits plus tard nous sommes bien trop a l'étroit mais ne trouvons pas plus grand dans nos moyens jusquau miracle un t4 sest libéré dans notre résidence. Nous y sommes depuis 1 an et demi et même si nous y sommes bien nous guettons les opportunités maison (ou une mutation à nantes ville que nous aimons tous les 2). Bref je te vais pas te jeter la pierre et puis de toute façon tu fais bien ce que tu veux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien ... quel parcours de vie !
      Je vous souhaite bien du bonheur tous les 5 !!!

      Supprimer
    2. Je t'avais prévenu que c'était un pavé mon commentaire.
      Merci en tout cas et bon courage pour les cartons <3

      Supprimer
  5. Tu as bien raison d'écrire ton ressenti ça fait du bien! Et on est bien d'accord: le principal est d'être "ENSEMBLE" :-)

    RépondreSupprimer
  6. Moi qui adore emménager quelque part, je pense qu'à ce train là, j'aurais été vaccinée! �� Mais c'est la vie! Et vous aviez de bonnes raisons à chaque fois! Et comme tu le dis, l'important c'est d'être ensemble! Il n'y a pas de raison que tes enfants ne soient pas heureux pour autant! ☺️

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ça.etre en famille prime sur tout !
      :)

      Supprimer