mercredi 5 octobre 2016

Quand l'école détruit mes enfants

Quand l'école détruit mes enfants.


Puisque personne ne semble m'entendre et vouloir m'aider
c'est à travers ces quelques lignes que je lance un SOS ...


Nous avons beaucoup déménagé pour cause de santé et de travail.
Alors des écoles on en a connu, 9 au total.

9 expériences différentes mais jamais l'horreur que l'on vit actuellement.

Septembre 2016,

rentrée dans une nouvelle école suite à un déménagement en avril dernier, toujours aux alentours de clermont ferrand en auvergne.

Il aura fallu 3 semaines pour que l'un des 3 de mes enfants ne soit plus capable d'y aller. Psychologiquement ET physiquement.


Pourquoi ?
La réponse est d'autant plus abérrante...

Nous avons très vite compris que cette école était loin d'être bienveillante...

Les punitions pleuvent : (quelques exemples)

  • 50 lignes si les mots dans le cahier de liaison ne sont pas signés
  • 50 lignes si devoirs écrits (et pourtant interdit) non faits
  • privation de récréation si travail non terminé en classe (un élève s'est d'ailleurs coincé le pied dans une table, il aura alors fallu 45 min pour le décoincer...)
  • mise au coin
  • par 2 fois mon ce1 s'est retrouvé à avoir 10 lignes à copier parce qu'il n'a pas lever la main avant de poser sa question à la maîtresse...

Je peux également vous parler de la page de mon fils, Ugo en CM1 arrachée par la maîtresse devant toute la classe ( fait régulier revendiqué et pour lequel je me suis outrée en réunion de rentrée) sous prétexte qu'il y a avait pleins de gribouillis ( inexistants nous avons la feuille, il y manquait la date) … mais j'exagère, ce n'est pas de l'humiliation, je cite «  quel instituteur ne l'a pas fait ?! »

Sans oublier les cris qui sont très présents au sein de cet établissement « oui je leur crie dessus la journée, mais je leur parle des fois aussi »..émanant de la bouche de la directrice... ça ne devrait pas être le contraire ?
Ainsi que les paroles très limite du corps enseignant.,,

Nos enfants et notamment notre fils de 6 ans et demi n'a jamais connu un tel climat.
Lui n'aura réussi à résister que 27 jours exactement.
Avant d'en faire des crises d'angoisses, de panique, de devoir être mis sous traitement pour son « état de stress très important », ne supportant plus les cris ni la pression et la menace de la punition.
Il finira au bout d'une semaine par réussir à retourner à l'école malgré son stress, son angoisse et sa panique.
2 jours... c'est ce qu'il aura fallu pour qu'il replonge.
Parce qu'il n'avait pas finit d'écrire ses mots dans son cahier du jour au moment de la récréation....alors il a du les finir pendant !

Tout cela leur a été signalé bien évidemment, mais d'après eux NOUS sommes le problème.
Nos enfants sont hypersensibles, NOUS sommes trop bienveillants avec eux et dans notre démarche.
Je leur ai évoqué bienveillance et violence éducative ordinaire … on m'a rit au nez,
On m'a également dit que les punitions devaient « être bêtes et méchantes pour être rédhibitoires »

Malgré tout , les langues se délient et nous apprenons que ce climat dure depuis des années, que plusieurs enfants s'en sont rendus malades jusqu'à la phobie scolaire.

Certains enfants subissant même l'acharnement d'une institutrice,

Le problème est donc connu...Mais personne ne bouge ! C'est inconcevable pour moi.

Lorsque je leur ai dit que j'informerai l'inspection académique un matin,
on m'a répondu :

«  Si vous le faites, nous porterons plainte pour harcèlement »


Cette menace et tentative d'intimidation,
parce qu'il faut appeler un chat , un chat,
montre bien le climat dans lequel évolue cette école.

J'ai tenté la dérogation, refusée bien sur.

J'ai contacté 2 écoles privées mais effectif complet...


D'ailleurs est-il normal de devoir se résigner à mettre ses enfants dans le privé, et donc payer pour mettre ses enfants à l'abri ?

Je ne peux me résoudre à les laisser dans ce climat...

L'IEF (instruction en famille) étant une des dernières solutions...


Je suis convaincue que l'école peut être bienveillante ET ferme.


Pour l'avoir vécue tout au long de ma scolarité ainsi qu'au sein de toutes les écoles auxquelles nous avons eu à faire,


Parce que l'école ne doit pas être un lieu enseignant l'humiliation, entraînant la peur, le stress , l'angoisse.
Parce que chaque enfant devrait être content d'aller à l'école.

J'irai jusqu'au bout !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire